À vos agendas ! Les élections des représentants des salariés de TPE vont se tenir du 22 mars au 04 avril 2021. FO est là pour vous défendre !

Vendeur(euse) : est-il possible de refuser de travailler un jour férié ? Quelles peuvent être les incidences ?

La question :

Vendeuse, puis-je refuser de travailler un jour férié ?

La réponse de FO :

Seul le 1er mai est un jour obligatoirement chômé et payé (Article L.3133-4 du Code du travail) (sauf pour les entreprises ne pouvant arrêter leur activité).

En effet, les autres jours fériés peuvent être travaillés car ils ne sont pas sujet à un repos obligatoire imposé par la loi.

En principe, les jours fériés travaillés dans l’entreprise doivent être définis par l’employeur en accord avec la convention collective applicable.

Il convient donc d’examiner votre convention collective applicable pour déterminer si pour le jour en question l’employeur a la possibilité de faire travailler ses salariés et déterminer le montant de la rémunération applicable dans ce cas-là.

En effet, aucune majoration de salaire n’est prévue par la loi mais les conventions collectives prévoient souvent, des dispositions plus favorables.

Enfin, pour répondre à votre question, refuser de travailler pendant un jour férié non chômé, constitue une absence irrégulière qui peut être sanctionnée. Votre employeur a la possibilité de retenir sur votre salaire mensuel la fraction correspondant aux heures non effectuées en raison de votre absence non autorisée et peut même vous adresser une sanction pour absence injustifiée.

Nos conseillers répondent à toutes les interrogations que vous avez sur vos salaires, vos droits, les litiges que vous avez avec votre employeur…

FO s’engage à vous répondre dans les meilleurs délais par mail. Les différentes questions et réponses seront intégrées sur notre plateforme après modération.

Déjà 656 réponses
publiées par nos équipes !

Autres ressources