Caissier et conditions de travail

La question :

Je suis employé de vente - caissier niveau 4A dans un Carrefour City. Je touche 1530,35€ brut soit à peine 1000 € net en moyenne pour 35h avec des amplitudes horaires allant jusqu’à 22h non considérées en heures de nuit. Je travaille un dimanche sur trois (8H/13H) et nous sommes en général ouvert les jours fériés (8H/13H) non payés double. Pas de 13ème mois, ni de primes, ni de tickets repas. Ma situation est-elle juste et légale ?

La réponse de FO :

Votre classification à savoir N4A qui implique des responsabilités et une autonomie dans l’organisation des tâches liées aux fonctions est conforme à la convention collective des fruits, légumes, épiceries, produits laitiers – commerce de détail. En application de l’avenant n° 98 du 1er février 2012 (étendu par arrêté du 3 mai 2012) le salaire horaire est de 10,09€ brut soit 1531,31€ brut par mois. Les salaires dans votre branche ont été renégociés le 20 septembre 2012 (avenant n°101 de la convention collective). Il est de 10,24€ brut horaire. Cet avenant sera applicable au premier mois suivant la publication au journal officiel de son arrêté d’extension.

Travail de nuit

Sont considérées comme travail de nuit les heures effectuées entre 22 heures et 5 heures (article 4-3 de la convention collective). Si vous travaillez, habituellement, de nuit ou par équipe vous bénéficiez d’une prime indépendante du salaire égale à 10% de son taux horaire pour chaque heure de travail de nuit. Les avantages déjà acquis à ce titre sont imputables sur cette prime. Si vous travaillez exceptionnellement, de nuit vous bénéficiez d’une prime indépendante du salaire égale à 20% de son taux horaire pour chaque heure de travail de nuit.

Jours fériés chômés ou payés

En vertu de l’article 4-4 de la convention collective, les fêtes légales ci-après désignées sont des jours fériés : 1er janvier, lundi de Pâques, 8 mai, Ascension, lundi de Pentecôte, 14 juillet, 15 août, 1er novembre, 11 novembre, 25 décembre. Votre entreprise doit, en début d’année, informer les salariés des cinq jours, choisis dans cette liste, qui seront chômés et payés. Si l’organisation du travail vous oblige à travailler un jour férié non chômé, ou une partie de la journée, vous devez bénéficier d’un repos compensateur d’une durée équivalente, si possible accolé à un jour de repos hebdomadaire. Si vous êtes amené, en raison des nécessités du service, à travailler le 1er mai, vous percevez, en plus de votre salaire de base, correspondant au travail effectué, une indemnité égale au montant de ce salaire. Votre convention collective ne prévoit pas de prime ou treizième mois.

Nos conseillers répondent à toutes les interrogations que vous avez sur vos salaires, vos droits, les litiges que vous avez avec votre employeur…

FO s’engage à vous répondre sous 48h maximum par mail. Les différentes questions et réponses seront intégrées sur notre plateforme après modération.

Déjà 547 réponses
publiées par nos équipes !

Autres ressources