Un site FO dédié aux salariés des très petites entreprises (TPE) pour vous conseiller, vous accompagner, vous informer, vous répondre. N’hésitez pas à poser vos questions.

Coiffeuse avec 8 ans d’ancienneté : à quels niveau et échelon (et quel salaire) est-il possible de prétendre ?

La question :

Ma fille a un BP Coiffure, et après 8 ans d’ancienneté, est toujours Niveau 2 Echelon 1 et touche 32 € de prime d’ancienneté. Est-ce normal qu’il n’y ait pas plus d’évolution ?
Elle gère le salon et parfois les commandes quand sa patronne n’est pas là. A quel salaire pourrait-elle prétendre (actuellement son salaire de base est à 1646 € brut). Peut-elle prétendre à plus ?

La réponse de FO :

Il n’existe pas d’évolution automatique du salaire d’un salarié en fonction de son ancienneté.

Le salaire est déterminé par les minima conventionnels (qui sont revalorisés en fonction des accords conclus au niveau de la branche de la coiffure), la qualification du salarié et du niveau de diplôme obtenu et éventuellement de l’expérience acquise.

Selon la dernière grille de salaire étendu dans la branche de la coiffure (Avenant n° 42 du 31 mai 2018 relatif aux rémunérations minimales et à la prime d’ancienneté) le niveau 2 échelon 1 correspond à un coiffeur qualifié et un minima de 1551 euros ce qui se trouve être en dessous du smic (1645.58 euros).

Un avenant a été signé le 14 février 2022 portant le minima à 1671 euros, mais celui-ci n’est pas encore applicable à tous les établissements de coiffure (en attente d’extension).

Pour ce qui est de la prime d’ancienneté celle-ci est de 44 euros et non pas 32 euros à partir de 7 ans d’ancienneté (Avenant n° 42 du 31 mai 2018) et sera revalorisée à 46 euros (dés extension de l’avenant du 14 février 2022).

Pour prétendre à obtenir un niveau II échelon 2 (coiffeur hautement qualifié) le salarié doit :

• avoir obtenu un BP ou CAP (ce qui est le cas)
• Maîtriser la polyvalence
• Maîtriser l’ensemble des aspects techniques de la coiffure, de services et de gestion des stocks
• Aptitude à gérer les actions commerciales
• Maîtriser, respecter et appliquer les règles d’hygiène et de sécurité
• Maîtriser la transmission de ses connaissances
• Maîtriser les outils et supports liés à son activité
• Utiliser les outils de gestion caisse
• Contrôler l’ensemble des actes techniques
• Pouvoir être Tuteur d’un jeune en formation en alternance
• Participer en collaboration avec son supérieur hiérarchique à la réalisation d’opération commerciale
• Fidéliser la clientèle
• Gérer la clientèle
• Veiller à l’hygiène et propreté du salon
• faire face aux situations sans assistance hiérarchique mais sous contrôle de son supérieur hiérarchique.
• savoir prendre les initiatives techniques nécessaires aux différents modes opératoires en accord avec son supérieur hiérarchique (Avenant no 1, 3 juill. 2013 ; art 3.4 de la CCN).

Pour prétendre à obtenir un niveau II échelon 3 (coiffeur confirmé) le salarié doit :

• avoir obtenu un BP ou CAP (ce qui est le cas)
• Maîtriser la polyvalence et l’organiser sur les actes techniques de coiffure et de services
• Maîtriser la gestion des stocks et de caisse
• Savoir gérer et suivre une action commerciale
• Maîtriser la gestion du client
• Maîtriser et faire appliquer les règles d’hygiène et sécurité
• Maîtrise les outils et supports liés à son activité
• Gérer et optimiser les stocks produits
• Gérer les outils de gestion de caisse
• Pouvoir être Tuteur d’un jeune en alternance
• Savoir écouter, comprendre et convaincre et est impliqué lui même
• Motiver l’équipe dans l’atteinte des objectifs fixés
• Assister à la mise en oeuvre des opérations commerciales décidées par le chef d’entreprise
• Transmettre des consignes de manière claires et précises
• Respecter et fait respecter l’hygiène et propreté du salon
• faire face aux situations sans assistance hiérarchique mais sous contrôle de son supérieur hiérarchique
• savoir prendre les initiatives nécessaires aux différents modes opératoires en accord avec son supérieur hiérarchique
• Assumer les décisions prises.

Si la salariée remplit les conditions énoncées, elle peut demander une évolution de sa qualification, ce qui induira une évolution de salaire.

Nos conseillers répondent à toutes les interrogations que vous avez sur vos salaires, vos droits, les litiges que vous avez avec votre employeur…

FO s’engage à vous répondre dans les meilleurs délais par mail. Les différentes questions et réponses seront intégrées sur notre plateforme après modération.

Déjà 761 réponses
publiées par nos équipes !

Autres ressources