Convention collective et salaire

La question :

Mon patron relève de la convention collective des casinos, mais en tant que vendeuse dans son magasin que je tiens seule depuis 8 ans, je suis toujours au smic car je n’ai pas de convention collective et que je dépends du droit du travail. Est-il vrai que sans convention collective, l’ancienneté reste au bon vouloir du patron ? Je n’ai même pas un jour et demi de repos consécutif. Je souhaiterai savoir si en tant que vendeuse mon patron est dans son droit en ne m’accordant aucun week-end ?

La réponse de FO :

Ce n’est pas parce que l’employeur prétend qu’il n’est pas lié par une convention collective que c’est forcément le cas. Il faut rechercher si, compte tenu de votre activité et de votre lieu de travail, une convention collective vous est applicable. Pour faire cette recherche, n’hésitez pas, munie de votre bulletin de salaire, à vous rapprocher de votre UD FO. Cette dernière vous aidera alors à déterminer précisément vos droits, qu’ils soient conventionnels ou simplement légaux.

Repos hebdomadaire

S’agissant spécifiquement du repos hebdomadaire, la loi impose un repos d’au-minimum 24 heures. Ce repos doit être ajouté aux 11 heures de repos quotidien. Cela signifie qu’au minimum, vous devez avoir une interruption de 35 heures consécutives chaque semaine. 

Nos conseillers répondent à toutes les interrogations que vous avez sur vos salaires, vos droits, les litiges que vous avez avec votre employeur…

FO s’engage à vous répondre sous 48h maximum par mail. Les différentes questions et réponses seront intégrées sur notre plateforme après modération.

Déjà 551 réponses
publiées par nos équipes !

Autres ressources