Chef de bac dans un salon de coiffure et prévoyance

La question :

Je travaille dans un salon de coiffure esthétique et j’ai le statut de cadre. La convention collective dont je dépends prévoit-elle la mise en place d’une mutuelle obligatoire ? De plus, lors d’un arrêt maladie quelles sont les modalités qui s’appliquent ?

La réponse de FO :

La convention nationale de l’esthétique ne prévoit actuellement aucune obligation pour les employeurs d’adhérer à une mutuelle pour leurs salariés. Toutefois La loi du 14 juin 2013 a transposé l’Accord National Interprofessionnel (ANI) du 11 janvier 2013 et prévoit une évolution importante de la protection sociale : la généralisation de la complémentaire santé pour tous les salariés.

Par ailleurs aucun régime obligatoire de prévoyance n’est prévu pour les cadres de ce secteur d’activité dans la convention collective. Dès lors c’est le régime légal qui s’applique, avec un délai de carence de 3 jours pour le versement des indemnités journalières de Sécurité Sociale, et une prise en charge, pour les salariés ayant un an d’ancienneté dans l’entreprise, à hauteur de 90% du salaire brut pour le premier mois, 66 % le deuxième mois déduction faite des indemnités journalières de la sécurité sociale ( après un délai de carence de 8 jours pour le complément de salaire). Ces durées sont augmentées de 10 jours par période de 5 ans d’ancienneté.

Nos conseillers répondent à toutes les interrogations que vous avez sur vos salaires, vos droits, les litiges que vous avez avec votre employeur…

FO s’engage à vous répondre sous 48h maximum par mail. Les différentes questions et réponses seront intégrées sur notre plateforme après modération.

Déjà 556 réponses
publiées par nos équipes !

Autres ressources