Cadre : saisine des prud’hommes et avocat

La question :

Je souhaite aller devant les prud’hommes, suis-je obligé d’être assisté par un avocat ?

La réponse de FO :

Non, l’assistance d’un avocat n’est pas obligatoire, le salarié peut agir et conduire seul son action devant le conseil de prud’hommes. Toutefois s’il le souhaite, le salarié peut être assisté par son conjoint, son concubin ou la personne avec laquelle il a conclu un PACS ; un salarié appartenant à la même branche d’activité ; un délégué d’une organisation syndicale de salariés ou encore un avocat.
Ainsi, que le salarié soit demandeur ou défendeur, il peut être assisté par un défenseur prud’homal. Celui-ci est désigné par une organisation syndicale de salariés pour assister le salarié et le conseiller devant la juridiction du travail, à toutes les étapes de la procédure. Il rédige les conclusions et plaide devant le conseil de prud’hommes. Il met ainsi son expérience professionnelle et sa compétence juridique au service du salarié pour défendre au mieux ses intérêts.
FO est profondément attachée à la justice prud’homale, le conseil de prud’hommes est une institution judiciaire d’exception pratiquement unique en Europe, les juges ne sont pas des professionnels mais des employeurs et des salariés, élus à parité, pour concilier, arbitrer, éventuellement condamner, dans les conflits du monde du travail. FO défend une justice de proximité et accessible à tous.
Une exigence d’autant plus forte pour les cadres des TPE qui, à défaut de présence de délégués du personnel ou de délégués syndicaux, n’ont souvent pas d’autres solutions que d’agir devant le conseil de prud’hommes lorsqu’ils sont en conflit avec leurs employeurs.

FO est profondément attachée à la justice prud’homale, le conseil de prud’hommes est une institution judiciaire d’exception pratiquement unique en Europe, les juges ne sont pas des professionnels mais des employeurs et des salariés, élus à parité, pour concilier, arbitrer, éventuellement condamner, dans les conflits du monde du travail. FO défend une justice de proximité et accessible à tous.

Une exigence d’autant plus forte pour les cadres des TPE qui, à défaut de présence de délégués du personnel ou de délégués syndicaux, n’ont souvent pas d’autres solutions que d’agir devant le conseil de prud’hommes lorsqu’ils sont en conflit avec leurs employeurs.

Nos conseillers répondent à toutes les interrogations que vous avez sur vos salaires, vos droits, les litiges que vous avez avec votre employeur…

FO s’engage à vous répondre sous 48h maximum par mail. Les différentes questions et réponses seront intégrées sur notre plateforme après modération.

Déjà 539 réponses
publiées par nos équipes !

Autres ressources