Trois questions à... René Mori Secrétaire général de l’Union départementale de l’Aveyron

« Certains secteurs d’activité se développent, comme l’action sociale, les maisons de retraite ou encore l’aide à domicile »

Que représente la tenue du CCN à Rodez pour FO ?

René Mori : C’est d’abord une bonne image dans le département et la Région. La presse s’en fait l’écho, puisqu’il s’agit du « parlement » de FO qui vient sur le terrain. C’est aussi un honneur pour les militants qui sont « regonflés ».

La crise a occupé une bonne partie des débats. Quelle est la situation dans le département ?

René Mori : Malheureusement, nous nous trouvons au diapason des derniers mauvais chiffres du chômage : +7% en un an. Les plans sociaux se multiplient avec des drames pour l’emploi, mais aussi pour les savoir- faire qui disparaissent : dernier exemple symbolique, l’entreprise Vallaubrac (meubles de cuisine) qui a fermé en début d’année. Pour les 170 salariés comme pour FO c’est un coup dur alors que nous nous sommes démenés. De plus en plus de salariés isolés viennent chercher de l’aide. Le plus souvent ce sont des licenciements abusifs, des ruptures conventionnelles. Heureusement, certains secteurs d’activité se développent, comme l’action sociale, les maisons de retraite ou encore l’aide à domicile. FO réussit à s’y implanter. Nous étions quasiment absents dans l’aide à domicile il y a six ans, nous représentons aujourd’hui environ 60% des 1 200 salariés qui y travaillent.

C’est l’un des secteurs concernés par l’élection TPE qui aura lieu dans deux mois. Où en est FO pour cette échéance ?

René Mori : Dès cet été nous avons profité d’événements populaires pour distribuer de l’information, comme le championnat de France de dressage de chiens de berger ou encore le Mondial de la pétanque à Millau. Dans les deux mois qui viennent, nos équipes (deux cents à trois cents militants seront mobilisés) vont parcourir le département et faire du porte-à-porte auprès des petits commerces comme des salariés du bâtiment, des ambulanciers, des petits transporteurs. La campagne confédérale (affiches, flyers, badges) plaît avec son côté rajeuni, novateur, vivant. C’est une bonne image et tout le monde a envie d’y aller.

Les dernières informations de la campagne