Retraite des femmes : encore des inégalités malgré les dispositifs de solidarité

Selon le Conseil d’orientation des retraites, les pensions des femmes représentent en moyenne 55 % de celles des hommes, alors qu’elles auraient atteint à peine 46 % si les droits familiaux et autres dispositifs de solidarité n’existaient pas. Les règles relatives de calcul des pensions et les dispositifs de solidarité en matière de retraite réduisent et parfois accentuent les écarts de pension qui résultent directement des disparités sur le marché du travail. Certaines règles s’avèrent relativement défavorables aux assurés à carrière courte dont beaucoup de femmes. C’est le cas du calcul du salaire de référence sur les 25 meilleures années au régime général ; c’est aussi le cas de la règle des 200 heures de SMIC pour valider un trimestre (devenues 150 heures depuis la loi du 20 janvier 2014), combinée avec les règles de calcul du salaire de référence, pour certaines carrières précaires avec temps partiel court.

Source : FO actualités retraite n°69