Hôtellerie-Restauration : remise en cause des garanties sociales des salariés de la branche

En décembre 2013, les organisations professionnelles et les syndicats dont la FGTA-FO s’étaient réunis pour négocier le maintien des garanties sociales (pérennité de la prime TVA, les salaires et le temps de travail) des salariés de la branche hôtellerie-restauration. A la grande surprise des organisations syndicales, le patronat a posé un préalable à toutes négociations. Il a exigé la signature d’un avenant sur le temps partiel. Pour la FGTA-FO c’’est inacceptable : « le collège salarié ne peut accepter un tel préalable dans un contexte où les 900 000 salariés du secteur HCR sont en passe de subir une perte importante et injustifiée de leur pouvoir d’achat » rapporte Jean-Luc Giraudon, secrétaire fédéral en charge de la branche dans un communiqué daté du 18 décembre 2013. La FGTA-FO a décidé de saisir Madame Pinel, ministre de tutelle de la branche et le ministre du Travail.