FO au contact direct des salariés

3047-TPE-doc-p12 {JPEG}« Chaque adhérent FO peut gagner une ou plusieurs voix », expliquent sans relâche les responsables des Unions départementales.

D’ici à moins de deux mois, les salariés des TPE (Très Petites Entreprises) pourront voter pour leur syndicat. Cette élection a été mise en place pour pallier l’absence de représentation syndicale dans ces entreprises de moins de onze salariés. Elle s’adresse donc à des salariés qui sont rarement en contact direct avec un délégué ou un représentant syndical. L’enjeu, pour FO, est donc d’aller à leur contact « pour les informer, leur faire connaître leurs droits, leur apprendre qu’ils ont ou devraient pouvoir bénéficier des mêmes droits que les salariés des plus grandes entreprises », rappelle régulièrement Jean- Claude Mailly (Secrétaire général de FO) dans les médias lorsqu’il est interrogé. La tâche est difficile, il faut toucher les salariés de l’artisanat, des petits commerces, des professions libérales, des services à domicile... Les militants FO, issus d’autres entreprises et de la fonction publique, sont mis à contribution pour sillonner le territoire, les centres-villes ou encore les chantiers dans le bâtiment, mais aussi pour profiter d’événements populaires.

Des salariés que l’on rencontre au quotidien

À Paris, le centre de la capitale est quadrillé, rue par rue, du boulevard Barbès dans le 18e arrondissement à la rue Vergniaud dans le 13e, en passant par la rue Léon-Frot dans le 11e, par exemple, ces derniers jours. Même chose en banlieue avec le quartier Garibaldi dans le 93 ou le quartier Malmedore à Maurepas dans le 78. Ces salariés des TPE sont aussi les salariés que l’on rencontre au quotidien : le boulanger, la vendeuse, la pharmacienne, la secrétaire médicale, le boucher-charcutier, le coiffeur... ainsi, chaque adhérent FO est invité à porter l’information auprès de ceux-là. « Chaque adhérent FO peut gagner une ou plusieurs voix », expliquent sans relâche les responsables des Unions départementales. Et les meetings de rentrée, congrès, assemblées générales de syndicats sont autant d’occasions de le rappeler, comme à Marseille, le 3 octobre, devant 1 500 militants, et le 4 octobre à Hyères, dans le Var, devant 320 militants, ou encore à Châteauroux, dans l’Indre, « devant une salle comble », relatait le journal La Nouvelle République .

Marie-Alice Medeuf-Andrieu, Secrétaire confédérale, précisait d’ailleurs : « En Région Centre, plus de 166 000 salariés sont appelés à voter, soit par courrier, soit numériquement. Force Ouvrière ne peut pas passer à côté. Chez vous, dans l’Indre, c’est le Bâtiment et les emplois chez les particuliers qui sont les plus nombreux. »

Les initiatives foisonnent : pas un journal syndical FO départemental qui ne rende compte de la campagne : « TPE 2012 : FO Manche se mobilise », détaille le dernier numéro de L’Avenir syndicaliste de la Manche , quand l’Union départementale de la Savoie a édité un Guide pratique de vos droits . Dans le Nord, seize Unions locales FO sont mobilisées depuis début septembre pour organiser des réunions d’information sur la fiche de paie : 100 000 invitations ont été distribuées dans les halls de gare, les sorties de métro, les marchés, braderies, centres commerciaux et dans les boîtes aux lettres.

Les dernières informations de la campagne